Un fauteuil ? peut être ! une renaissance ? Certainement ..

Un fauteuil ? peut être ! une renaissance ? Certainement ..

Ambitieuse, joviale, et  bonne vivante, Yousra Essatti est peut être limitée physiquement, mais cette jeune fille se donne les moyens de vivre la vie qu’elle pense mériter.

Son esprit la renforce, elle fait de sa condition sa motivation pour se battre, défendre ses droits et ceux des personnes qui comme elle, vivent un handicap physique, et qui subissent en plus, les limitations d’une société ignorante et déconsidérante de l’ampleur de tous leurs besoins. 

 Originaire du Maroc et habitant à Paris, Youssera Essati est le modèle de la jeune passionnée, ambitieuse et battante. Je ne la connais que depuis très peu et pourtant elle est devenue l’une de mes sources d’inspiration les plus marquantes au jour le jour. 

Que ce soit à travers son Blog personnel, son profil Facebook ou son compte Instagram, elle ne manque jamais l’occasion de partager avec ses « followers » son quotidien, ses rencontres et ses anecdotes. Elle y raconte à sa façon, et en y ajoutant son brin de folie, les obstacles qu’elle peut rencontrer au cours de sa journée sur les roues de son fauteuil pour le plaisir du partage et avec l’objectif de sensibiliser. 

A 14 ans Yousra fut victime d’un accident de plongée à la plage d’El Mohamadia, un grand malheur qui lui a causé une tétraplégie incomplète. Elle en a perdu l’usage  de ses jambes et d’une partie de ses mains, mais pas sa tête, et heureusement car dieu sait ce qu’on peut faire avec une tête bien faite, des ambitions sonores, et la volonté d’y arriver. 

Elle a fait de son handicap une cause à défendre et de son fauteuil un accessoire de mode, car si elle a été forcée de l’adopter autant en faire bon usage et le rallier à ses passions. 

Plus jeune, elle aspirait à devenir mannequin, défiler sur les podiums des plus grandes marques était son rêve. Si aujourd’hui elle n’a pas pu le faire, perchée sur des talons hauts, c’est toute rayonnante sur son fauteuil, qu’elle est parvenue à participer à son premier défilé d’Handi-fashion ; un objectif de lancé, et le processus d’intégrer le monde de la mode a ainsi été entamé. 

Mais pour elle, hors de question de se limiter au mannequinat. Finir ses études était une priorité, et c’est sur le journalisme qu’elle a jeté son dévolu. Et là les petits pépins se rajoutent, car sur Paris, l’accessibilité des personnes à mobilité réduite est réduite.. quoi !!!! 

Peu d’écoles sont accessibles, et quand elle a pu trouver celle qui conviendrait, accéder au lieu du concours n’a pas été de tout repos et tout un détour à du se faire. Le concours dans la poche, Yousra a réussi a intégrer son école et donc le processus pour se joindre au monde du journalisme à bien été entamé.

Maintenant, elle veut devenir la première journaliste sur fauteuil roulant à présenter une émission télé en France …, Allez on se donne quoi !! Quelques années avant de la voir sur nos écrans toute pimpante et inspirante là aussi.  

Il n’y a pas que les écoles qui sont inaccessibles sur Paris, la plupart des commerces, cafés, et monuments le sont aussi… Bonne vivante comme elle est, Yousra aime sortir seule ou accompagnée de ses amis, profiter de tous ces endroits sans avoir recours à l’aide de quiconque, car en étant indépendant on est mieux et c’est ce que tout le monde veut, logique! 

Si son fauteuil électrique lui permet de se mobiliser tranquille sans l’aide de personne, avoir une rampe qui facilite l’accès reste nécessaire. Sauf que cette rampe n’est pas toujours au rendez-vous. Et ceci, Yousra veut le changer, ou du moins mettre les responsables face a cette situation et les pousser à la réflexion, et pourquoi pas à l’action. 

Obtenir une rampe d’accès n’est pas si compliqué finalement, une simple demande suffit et Hop c’est acquis.  

«  Si je pouvais me rendre dans chaque commerce, chaque boutique pour que le commerçant se rende compte que la moindre marche peut être un frein, un obstacle, infranchissable, pour qu’il se fasse une idée de la galère à laquelle une personne en situation de handicap peut être confrontée, je le ferai.. »

  Mais cela prendrait un temps fou, user et profiter de l’impact qu’ont les réseaux sociaux est un moyen parmi d’autre qu’elle adopte en toute confiance. 

«  Tout ce qui ne tue pas rend plus fort !»

 Cette citation on la connait tous, mais Yousra l’a vécue à la dure. Cependant, elle a le mérite de se relever à chaque fois plus forte et plus déterminée à rendre ce monde meilleur pour les personnes en situation de handicap, à se battre pour une société plus inclusive, à changer le regard des valides vis à vis du handicap et ainsi se créer et leur créer plus d’opportunités pour s’épanouir. 

La vie n’est pas toujours rose, mais comme une rose chaque pétale est un rêve et chaque épine est une réalité, les deux peuvent coexister en toute harmonie, il suffit de gérer le mal pour tirer profit du bien, pour soi et pour l’autre. 

 «  Mon handicap est dans mes jambes, pas dans ma tête, et tout problème a sa solution »

 C’est ce qu’elle se dit quand elle se voit limitée dans ses réalisations. Et c’est ainsi qu’elle se lance dans le dépassement de ses limites, la tête haute et le fauteuil bien chargé. 

 

Si vous voulez découvrir son petit monde, visitez son blog  c’est par ici :

https://angelyous.wordpress.com/author/yousraessatti/

Ghita Hjiej